Pavillon suisse, Biennale de Venise 2018

Concours 2016

Maître de l'ouvrage: Prohelvetia

Festina Lente
En Suisse, les glaciers fondent. A Venise l’eau monte.
Les Alpes et la Sérénissime, deux lieux qui, par leur beauté, semblaient à l’abri des ravages du temps. Semblaient, car il n’est plus possible d’être dupe : le monde se transforme et des menaces, négligées malgré les avertissements, se concrétisent.
Sous les sheds de l’espace d’exposition fermé, un dispositif d’enneigement artificiel. Ainsi, durant plusieurs mois, la neige tombe à Venise, illustrant les efforts déployés en Suisse pour conjurer les effets du changement climatique et faire en sorte que le pays continue à bénéficier d’une manne essentielle à son identité et son économie. Au sol, une accumulation d’eau résultant de la fonte de la neige renvoie à la fois à l’aggravation du problème de la montée des eaux pour Venise et à l’importance de penser un défi de cet ordre par-delà les frontières nationales, comme celle qui sépare l’Italie de la Suisse.
Dans la cour du pavillon, le public découvre un panorama de réalisations récentes bâties dans les montagnes helvétiques ainsi que des expressions diverses de la manière dont la société suisse fait face à la transformation de cet élément emblématique de son cadre de vie.

blue bird

1638